23/02/2009

Chemin de fer Boma - Tshela

Chemin de fer de Boma à Tshela

Les anciennes informations qui suivent relatives à cette ligne de chemin de fer (qui n'existe plus) reliant BOMA à TSHELA sont extraites de:

- http://www.congoposte.be/train.htm
- Guide du voyageur au Congo Belge et Ruanda-Urundi -  2ème édition août 1951.
- Guide du voyageur Congo Belge et Ruanda-Urundi -  4ème édition 1958.

A l'origine la Société des Chemins de fer Vicinaux du Mayumbe fut créée par décret du 30 juillet 1898. Une convention fut passée le 21 septembre 1898 entre l'Etat Indépendant et la Compagnie pour construire une ligne devant relier un point accostable de l'estuaire du Congo (Boma) à un point du bief navigable du Moyen-Tshiloango (frontière avec le Congo Français). La ligne n'atteindra jamais la frontière et sera limitée à Tshela.
Elle est longue de 140 km, allant de Boma à Tshela en passant par Luki (km 32), Lemba (km 39), Lukula (km 80), Loango (km 114).
En octobre 1899 les travaux atteignent la rivière Luki. C'est en août 1900 que le rail atteint la gare de Tshisundi (Kisundi) au km 44 et que l'exploitation de la ligne débute.
En octobre 1901, le rail atteint la Lukula. En 1910 l'Etat décide de prolonger la ligne de Lukula à Tshela. Les travaux se terminent en 1914.

Exploité plus tard par OTRACO - Office d'Exploitation des Transports Coloniaux.
Le rail (écartement de 0,615 m) serpente dans une région très accidentée et très pittoresque, il dessert de nombreuses plantations et exploitations européennes dont l'économie est axée sur le bois, le caféier, le cacoyer, le palmier à huile, le bananier, l'hévéa, etc...
Le trajet se fait en 10h; trois départs chaque semaine dans chaque sens.

Les principales stations desservies par le rail sont:

km 0 Boma
km 8 Bangu, sur la rivière du même nom - alt. 36 m
km 14 Lusanga, dispensaire de la Formulac - alt. 90 m
km 22 Lovo, sur la rivière du même nom, plantations - alt. 101 m
km 32 Luki, sur la Luki; Société Agricole du Mayumbe, huilerie - alt. 150 m
km 39 Lemba, exploitation de l'Agrifor (scierie), plantations, huilerie - alt. 165 m
km 57 Temvo, poste d'occupation. Centre de cultures et d'exploitations forestières notamment: Société Agricole du Mayumbe; S. A. d'Agriculture et de Plantations au Congo; Plantations de la Mambika. Centre commercial; dispensaire Formulac - alt 271 m
km 62 Kenge, point culminant de la ligne - alt 303 m
km 68 Moenge, palmeraies, bananeraies, café, cacao - alt. 169 m
km 80 Lukula, sur la rivière Lukula. Centre d'occupation. Siège de la direction du chemin de fer qui possède ses ateliers de réparations. Hôpital de la Formulac.
Centre Commercial important, centre industriel, usine de la Multiplex du Mayumbe, Palmegger, centre agricole important.
La rivière Lukula, traversée sur un pont de 60m  constitue la limite entre le territoire de Boma et celui de Tshela - alt. 101 m
km 90 Kiniati, dispensaire du Foréami. Centre agricole (Comptoir des Produits du Congo) - alt. 130 m
km 99 Kangu, sur la Kulu, Centre d'occupation. Dispensaire du Foréami. Centre commercial, agricole et industriel (huilerie et savonnerie) - alt 170m
km 102 Mission catholique de Kangu, desservie par les RR. PP. de Scheut; on peut y visiter le Musée des Fétiches du R. P. Armand - alt 175 m
km 108 Kimbenza, centre agricole - alt 214 m
km 114 Loango, sur la Langula, centre commercial, industriel (Huileries et Raffineries Africaines) et agricole (Soc. de Colonisation Agricole du Mayumbe) SCAM - alt. 240m
km 127 Luvu, centre commercial et industriel (S. A. des Pétroles du Congo); dispensaire Foréami - alt 170 m
km 137 Banga, sur la Gomamba, centre commercial - alt 150 m
km 140 Tshela


 

bas-congo,chemin de fer,boma,tshela










Action de la société des Chemins de fer Vicinaux du Mayumbe - Emise le 21 septembre 1898

Archive R. Lecoq

http://www.ray-scripophile.be/










 



Ci-après une série d'anciennes cartes postales éditées entre le début du XXème siècle et les années 1930.

boma tshela 12

Les lignes de chemin de fer du Bas-Congo d'après une carte de 1918
Les lignes de chemin de fer du Bas-Congo - Carte de 1918.
Boma - Tshela
Matadi - Kinshasa


boma tshela 04
Boma Congo-Belge
La Gare des Chemins de Fer Vicinaux du Mayumbé
 

 boma tshela 06
Boma Congo-Belge
Le Train par lequel M. le Ministre des Colonies s'est rendu au mayumbé

 

boma tshela 11
Congo Belge         Chemin de fer du Mayumbe
Belgisch Congo     Yzerenweg van Mayumbe 


boma tshela 03
CONGO BELGE - Boma - Vue du fleuve Congo et de la Gare du Mayumbe   


boma tshela 05
25 Congo Belge        Gare du mayumbe
    Belgisch Congo     Statie van Mayumbe 
 

boma tshela 13
Boma (Congo belge). - La Gare du Mayumbe
 

boma tshela 08
Congo Mayumbe  Chemin de fer de mayumbe
 

boma tshela 01
La Ligne du Chemin de fer traversant la Forêt du Mayumbe
 

boma tshela 01b
MAYUMBE - Le Chemin de fer traversant la forêt
 

boma tshela 10
Poste à bois sur le chemin de fer du Mayumbe
 

boma tshela 09
LUKI - Pont du Chemin de fer du Mayumbe
 

boma tshela 02
Congo - Pont de la Lukula dans le Mayumbe

 boma tshela 07
Chemin de fer du Mayumbe - Pont sur la Lukula 

bas-congo,chemin de fer,boma,tshela

Chemin de fer du Mayumbe au km 108 à Kimbenza situé à 6 km au nord de Kangu Mission.
Cette ancienne et rare photographie a été prise par le papa de Bernadette Matterne.
Monsieur Matterne avait commencé sa carrière au Congo en 1927.

Commentaires

lecture Je viens de lire "Le Congo de Papa", de Michel Massoz...J'ai retrouvé le Congo de mon enfance avec une nouvelle version qui me semble plus réaliste que celle de mes souvenirs...Je pense que cette lecture peut intéresser beaucoup de gens...
Amitiés!

Écrit par : marinou | 09/04/2009

Répondre à ce commentaire

Je viens de revenir de Boma: je souhaitais visiter la vielle gare, que je n'ai pas retrouvée. Pire, la ligne de chemin de fer a été démantelée par Mobutu et les rails vendus à l'Afrique du Sud. Honte sur le roi des kleptocrates: pillard et fossoyeur de son pays. Il subsiste encore, dans le port, une vielle locomotive ainsi que des wagons (fabriqués par les Ateliers de Bracquegnies!).

Écrit par : GEORGES | 19/02/2010

Répondre à ce commentaire

Juste pour rétablir la vérité sur le démantèlement du chemin de fer Boma-Tshela. Vous aurez mieux fait de vous renseigner auprès de trois collaborateurs Bayombe de MOBUTU, Me Nimy José, Umba di LUTETE et MAMBU ma Khenzo. Eux savent la vérité sur cette affaire et surtout la destination de la mitraille de cette voie ferrée.

Écrit par : Mananga | 25/03/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis originaire de cette région que je ne connais pas assez pour avoir vécu ailleurs en tant que Fils d'un cadre de l'administration. mon père fûtAgronome au Ministère de l'Agriculture de part sa formation d'Agronome.

Ce chemin de fer, j'aimerais un jour le réhabiliter...
Guy Phuebo

Écrit par : Guy Phuebo | 04/09/2010

Répondre à ce commentaire

ah,bon,vous discuter du chemin de fer,faite par les blancs,et leurs esclaves noirs,c'est drole cette nouvelle generation ,ils ne comprennent pas qu'ils sont toujours esclave,des blancs,meme sur leur terre de leur enceintres,la question n'est pas de regretter les chemins de fer,mais de connaitre ,qu'est ce qui c'etait passé,pour que nos encetre,puisse se faire avoire,et forcer a faire toute ses histoires que vous regretter aujouid'hui,qu'est ce qui c'etait passé vraiment?Si nous savons les passés nous sourons proteger,nos enfants qui naissent. et pourons refaire de ou fabriquer ,de belles choses typiquement africain comme ce fut le cas du royoume congo.Connaissez votre histoire avant tout avant de regretter ,l'epoque de l'eclavage souvage, qui fait soufrir notre race jusqu'oujoud'hui. et les hommes noire cessez de vous comporter et d'agir comme des singes ,car vous l'étes ,vous avez echouez de proteger votre race.

Écrit par : katango | 14/09/2010

Répondre à ce commentaire

Cher monsieur,
Je suis catastrophé de vous lire et je m'apperçois que ne maîtriser pas bien la langue de MOLIERE et en plus votre raisonnement passe à coté de la plaque. Si vous ne savez pas toute l'histoire et les conséquences néfastes, sur les plans social et éconimique du fait que ce chemin de fer n'existe pas, je pense que vous n'aurez pas perdu votre temps à renconter des bétises. Hélas, ce chémin de fer était d'une grande utilité pour le Mayumbe. Enfin, je vous accorde des circonstances attenuantes pour ignorance. A plus.

Écrit par : LEVO | 23/11/2011

Bonjour .

Je suis Mlle Veronica Williams,

j'ai 20 ans, je suis de la Côte d'Ivoire, la fille de M. Raymond Williams. J'ai 4,5 millions dollars américain qui a été faite par mon Père avant sa mort en octobre 2005,il a été caché dans un compte dans une banque ici dans mon pays.

Je sollicite votre permision de remettre cette Somme sur votre compte bancaire pour que je puisse venir dans votre pays pour l'investissement et de poursuivre mes études. J'ai accepté de vous offrir un
pourcentage du resonable
pour votre désir de me venir en aides


Cordialement,
Veronica Williams.

Écrit par : veronica | 04/11/2010

Répondre à ce commentaire

Même sur cette belle page les ivoriens font leur ARNAQUE. J'espère que personne ne s'est fait avoir depuis. Car dernière Vérinica sa cache un VRAI ESCROC.

Toutefois je salue le travail de l'auteur de cette page pour nous restitue l'histoire de notre riche et belle région du Mayombe

Nelly

Écrit par : COMTE, née TSASA KHINI | 10/08/2014

Didier Veka annonce amicalement que le territoire de Tshela est, désormais, doté de son site web, pour sa visibilité sur le plan mondial... Tshela, mondialisé, globalisé!!!!!!!!!!! A vous de consulter et de contribuer! En voici le lien www.tshela_en_avant.net... OK?

Écrit par : didier veka | 09/01/2012

Répondre à ce commentaire

Peut on consulter quelque part des études menées sur la rentabilité de ce chemin de fer du Mayombe.
Il a fonctionné environ 100 ans. C'est quand meme important à découvrir pourquoi il avait été demantélé.

Écrit par : BAKWA Celestin | 04/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je voudrais connaitre les paroles de l'hymne YOMBE

''tsieto mayombe ya tuzola bene ...'' Est-ce-qu'il a plus yombe que moi ?

Écrit par : A nge Kue bedi e? | 05/04/2012

Répondre à ce commentaire

Depuis que j'ai commencé à naviguer, c'est seulement aujourd'hui que j'ai eu une joie inculaculablement énorme en trouvant l'histoire et des photos franchement mémorables de ma vie, des cartes postales de kangu etc, et Boma, ma ville natale, oh, Grand merci Sanza qui a regroupé toute cette richesse pour nous qui avons quitté le bas-congo depuis des années, vraiment je vous remercie très très sincèrement du tréfonds de mon coeur...Grans merci

Guy Appolinaire Nsoka Mamona

Écrit par : Guy Appolinaire Nsoka | 29/05/2012

Répondre à ce commentaire

Merci Guy, ton commentaire m'encourage à continuer à mettre sur ce blog les nombreux documents , photos et cartes postales du Mayumbe que j'ai encore en ma possession.

Écrit par : François | 29/05/2012

Je suis un cadre du Chemin de fer Matadi Kinshasa, j'ai eu l'occasion de diriger le groupe Matadi-Boma juste après le démantèlement du CFM. Cela a toujours été un regret profond d'avoir sacrifié ce chemin de fer et je suis content de retrouver une trace de cette oeuvre coloniale ici !

Écrit par : Muamba | 03/10/2012

Répondre à ce commentaire

ce chemin de fer fut, un vrai patrimoine n' en deplaise à ce monsieur qui fait l amalgame en ayant recours à l' esclavage qui constitue une page de notre histoire. moi je suis originaire de lukula et mon grand père fut l' un des chefs de gare de la societé de chemin de fer et je connais un peu l' impact de ce patrimoine sur non seulement le mayumbe mais aussi et surtout sur tout le congo et meme le monde.

Écrit par : eric nlandu | 16/12/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je suis un jeune passionné de chemins de fer à voie étroite, et je m'intéresse de très près à celui-ci, à tel point que je souhaiterais le reproduire en le plus fidèlement possible 3D pour un logiciel de simulation ferroviaire, histoire de conserver sa mémoire bien qu'il soit disparu. Beaucoup d'amateurs modélisent des chemins de fers encore existants comme le Darjeeling Himalayan Railway ou le Ffestiniog pour ne citer que les plus connus, et je me suis dit que ce serait un projet intéresser que de répertorier des lignes disparues et tenter de les faire revivre virtuellement, de manière à en conserver une trace historique ludique... Du coup, je cherche toute information relative à son tracé exact et j'aimerais beaucoup entrer en relation avec quelqu'un habitant sur place pour qu'il puisse m'aider à situer le parcours dans le détail. J'ai déjà réussi à me procurer les données topographiques du terrain, il ne me manque plus qu'à situer le train et son infrastructure... Qui serait partant pour m'aider ?
Merci d'avance !

Écrit par : Tom | 20/12/2012

Belle arnaque, !! Demandez à votre ambassade

Écrit par : libbrecht charles | 20/10/2013

Répondre à ce commentaire

Libbrecht de la SCAM ??

Écrit par : demaret patrick | 10/02/2014

WOW, ça c'est un bon article, que et nous vous laisse tout de suite cette remarque

Écrit par : cotes france honduras | 15/06/2014

Répondre à ce commentaire

il existe un projet de réhabilitation mais pour le moment il manque de congolais de coeur..

Écrit par : Vandecan | 07/07/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,
je voulais vous signaler que j'écris des articles sur l'historique et la philathélie et marcophilie (courrier ayant voyagé) des compagnies de chemin de fer du Congo Belge. Ceux-ci sont accessibles gratuitement sur le site des "Congolâtres" : http://www.philafrica.be/CONGOLATRES/. Sont déjà parus: Vicicongo et BCK. CFL en décembre 2014. L'article sur les Chemins de fer du Mayumbe est prévu pour début 2015. Bonne lecture à tous.

P.S.: je suis à la recherche de tout courrier ou affranchissment de toutes les compagnies des Chemin de fer du Congo Belge. N'hésitez pas à me contacter.

Écrit par : Herreweghe Jean | 20/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.